YEKIMA EXCLU : Nous recevons pour vous aujourd’hui l’AFROSLAMMEUR YEKIMA dans une interview EXCLU ZIG

Yekima

Awa oye na zigzag lobela biso yoza nani, balandi na biso bayeba oh ?

NAKABELI BINO KOMBO BOBENGANGA YEKIMAMALOBA ELENGI LOKOLA LOLAKA YA LUAMBO LIKOLO YA LINDANDA

Jeune de la banlieue, musicien
né Fan de WENGE à la croisée de plein de sonorités
Je suis Zaïrois… ou Congolais, bon après ça dépend de toi,
Ca dépend surtout de depuis quelle période de mon pays tu me vois
Slameur-Humoriste, Chanteur, Auteur-Compositeur et Parolier
Je fais une musique de liberté qui aux seules paroles est liée
Dans le pays de la Rumba et du NDOMBOLO, je propose l’AFROSLAM en pionnier comme ici la tête passe après la hanche et le pied, je joins la hanche à la tête sans perdre pied
Je puise des rythmes dans nos cultures, donner un parfum d’authenticité à mes textes.

Ne pas faire danser que les corps mais aussi les cerveaux, je suis un contraste au contexte l’idée est que ça vienne taper au tympan tel un beau tempo et que ça t’épate tant
Micro, stylo, mots, tant que le public est chaud et que t’es épaté, alors c’est épatant !
J’ai perdu mon droit à la paresse dès que j’ai opté pour la vie d’artiste
Tu sais KASSIM, l’artiste est un fou dont l’asile attire les touristes
J’ai toujours voulu être différent et même si la route de la différence est jalonnée d’écueils
Je sais qu’il y a eu plusieurs JACKSON, mais un seul MICHAEL

Resumele biso ba œuvres nayo bana congo bayeba oh valeur poetique nationale?

Tout premier spectacle Slam Congolais à la Halle
Passé de banlieusard en griot perdu dans la ville
Depuis s’en sont suivis Festival TOSEKA, AMANI à Goma où on a vécu un kiff MIDEM à Brazzaville avec SACEM & TRACE, FIRE, ou JAZZKIF
AFROPOLITAIN Nomade à Dakar, les FRANCO IMMORTEL, THE ONE MAN SLAM Et le slam est porté apparu, SLAM A L’ECOUTE, A L’ECOUTE DU SLAM !
L’un de grands moments de ma carrière qui n’est pas sans les hauts et les bas c’est surtout d’avoir partagé sa scène avec le roi de la rumba PAPA WEMBA Un duo en duel sur son titre ESCLAVE,
Je reconnais que c’était mortel et qu’à ce jour encore j’en bave
Mais je suis révélé à la scène congolaise et au monde, disons un peu par-ci un peu par-là grâce à la carte postale sonore, textuelle et visuelle « Je te présente Kinshasa » Encensée par le public d’ici et surtout de la diaspora.

Sortie en 2016, il rafle le prix du meilleur LYRICS de l’année au MIKANDA AWARDS, Son clip introduit le Tour du monde de la Francophonie étape 25 GOUBALD, FALLY IPUPA et moi étions depuis B-ONE sur le plateau de TV5 « Les Années Zaïre » c’est mon dernier single, certes qu’il a été parfois combattu mais quand on tue l’accent d’une œuvre d’esprit, l’esprit reste en œuvre et s’accentue

Tu peux aller le voir sur mon YouTube  Yekima Official d’ailleurs
Puis t’inquiète faire plusieurs tours sur mon YouTube ne fera pas de toi un voyeur lancé sur YOUTUBE le 4 mai 2018, Il défraie la chronique tout de suite Et fait le tour de grands médias du monde ce hit

Ba projets d’avenir nayo eza nini yekima toyeba oh ?

Un album arrive avec plusieurs sublimes collaborations
Déjà la chance d’avoir le Maestro MAÏKA MUNAN à quelques réalisations,
Puis SEVY ROLS, des FEATS avec JEAN GOUBALD, OLIVIER TSHIMANGA,
Mais aussi le poète LUTUMBA SIMARO ou la VIVA LA MUSICA de PAPA WEMBA mais d’autres encore plus prisées
Que l’on garde surprises
Mais j’ai hâte de vous présenter mon prochain spectacle, il va s’appeler : MR LE POESIDENT

Aoyaoleli mwan’oyo eh yekima mwana congo oh kasi babeti lisolo na coin balobeli biso soldat du slam aza naye nanu celibataire olobi nini eh ?

AH SONGISONGI YA MBOKOYO !

Célibataire toujours oui mais il y a une raison à ça,
C’est parce que je cherche une vierge et j’en trouve’ pas
Du reste à Kin, c’est connu, j’arrive trop tard
Tout le monde raconte que c’est une espèce rare…

La seule vierge qui nous reste se trouve à la grotte, et elle s’appelle Marie
Les autres sont des Béliers, des Capricornes, des Scorpions, et c’est’ pas mes signes Puis aujourd’hui le mariage ça coûte cher Tonton, éprouvant !
Au fait, plus le social va mal plus les parents mettent leurs filles en vente !
Mais les parents le savent bien c’est pourquoi : Parce que de 18 à 30 ans, les ventes sont bonnes, la marchandise s’écoule bien, pas trop de négociations de la part des clients, on s’inquiète moins !
De 35 à 45 ans, on commence à penser aux soldes, les marchandages sont permis, on revoit le prix à la baisse, on récite quelques psaumes avant d’étaler !
De 46 à 50 ans on donne à crédit !
A 55 ans, on ferme le marché, on ouvre quelques ventes de nuit !
A 60 ans, on met la clé sous la porte ! Là-où il y avait le marché, on a construit une mosquée !

Kasi tomoni olingaka bilele, tomoni kolata eh eh eh, yango babengi yo dandy du slam, yekima loba eh eh eh ?

Le Stylo

Ne m’empêche pas de rester stylé
Dans le Slam-poésie, je suis un Gentleman
Ce qui est beau c’est que ça bluffe et influence les gens tellement
Appelle-moi Dandy du Slam ou SWAGG POET, tout ça est bien accordable
Puis je trouve ça pas mal du moment où ça joint le textile à l’agréable
Est-ce qu’un homme en jupe est moins décent qu’une femme en pantalon ?
Moi, j’m’habille pas en Yohji, j’suis pas un coureur de Japon

Et si les mots je les mets à nu, moi je reste quand-même en Ralph Lauren
Et quant à costumer ma poésie, là je rafle les rênes
La tête, le cerveau et le corps ont besoin des plus beaux habits 
Je reste cavalier de la plume même en Roberto Cavalli

MAMA EH

Kasi tosilisa emission oh liloba nayo ya suka eh eza nini yekima de bel art ?

Je dis merci au Seigneur grâce à qui on brise le plafond de verres
Et que l’on devient référence dans une société en quête effrénée de repères
J’ai connu des ratés, des ratures, des bavures, mais déjà de jolis souvenirs du futur Ah c’est beau, NGA MOKO NALELI  (RIRE)

Non, le meilleur reste à venir, que le Père Parfait qui actionne
Nous aide à perfectionner;

I’M GONNA MAKE OUR SLAM GREAT AGAIN

Merci, Merci KASSIM, Merci RADIO ZIG ZAG, Merci, le meilleur reste à venir!