ZOE ELENG’ART: L’art du fil et de l’aiguille dans le vestibule musical lushois.

Zoé eleng'art

Depuis Atlanta en Georgie aux USA, le dirty south guitare et le hip hop ont connu les influences artistiques et vestimentaires d’un génie, ANDRE 3000. Aujourd’hui, dans l’ébullition de l’industrie musicale lushoise, des héros de la pénombre continuent à travailler pour parfaire le goût du décor et de l’habillage des artistes, c’est le cas de MUKENDI Zoé, de sa marque  » Zoé Eleng’art ».

Zoé est une virtuose de la haute couture ; natif de la ville montagneuse de Likasi, il n’a pas cédé à l’oisiveté après avoir décroché son diplôme en techniques sociales dans la même ville,mais au contraire il consent en bonne part une autoformation au métier de ses premières amours : la couture.

Après ses multiples participations à des concours et assises des couturiers, stylistes et modélistes professionnels, mutandis mutandis, Zoé parfait ainsi sa technique de couture et aiguise à la fois son sens entrepreneurial.

C’est ainsi qu’en fin d’année 2017 il décide de lancer sa marque personnalisée d’habillement qu’il nomme « Zoé Eleng’art » (ZM), avec une arrière -vision de rendre élégant et admirable toute personne qui porterait cette marque.

Zoé est certes moins connu du public lushois mais il reste et demeure jeune, beau et se montre plus entreprenant dans l’industrie de la haute couture à Lubumbashi.

Zoé Eleng’art est mis à la disposition des particuliers, des personnalités et surtout des artistes, à qui il apporte un  rayonnement atypique d’élégance mélangée à l’amour et la bien-pensance. Dans la flambée d’artistes, figurent P-SON le zuba boy, aussi Malix, dans sa toute récente réalisation artistique « PASCALINA »,  à découvrir incessamment et qui a été pris en charge dans l’angle vestimentaire par Zoé Eleng’art.

Au delà du ridicule accoutrement, Zoé Eleng’art surabonde de bonne humeur et d’élégance ; c’est une recommandation de la rédaction republikville, de consommer sans modération les produits ZM  dans tous les genres de vos manifestations.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*