ART’GUMENT : Quand l’art rejoint l’aile humanitaire

ART’GUMENT PROJET

Nombreux sont les artistes qui avouent « être inspirés » par les faits de société, mais peu d’entre eux seulement osent agir en dehors du feu des projecteurs de scène et des rouages de la machine de l’industrie Artistique

De ce nombre restreint d’artistes altruistes, Dorine MOKHA et Franck MOKA y font figure.

Ils sont deux frères-cousins, avec chacun, une carrière internationale tout aussi flamboyante et remarquable, l’un dans la danse, la chorégraphie et la littérature basé à Lubumbashi et l’autre dans la composition musicale et la vidéo, basé à Kisangani. En dehors de toutes leurs collaborations, ils partagent en commun un destin entrepreneurial : la cofondation de ART’GUMENT Project,  une ASBL du secteur des arts scéniques qui a été mise sur pied depuis 2014.

Dès ses débuts, ART’gument project a pris une certaine distance de la production pour s’orienter plus vers l’éducation artistique avec comme leitmotiv, mener plus d’actions artistiques et sociales à impact durable.

Et « faire plus mais avec peu  » reste son crédo.

C’est dans son élan humanitaire qu’ART’GUMENT PROJECT a mis sur pied un projet humanitaire à long terme « Danse d’espoir » dont la première activité s’est tenue du 1-3 février à l’école MALAÏKA à Kalebuka, école gratuite pour jeunes filles, tenue par la fondation Georges Malaika.

ART’GUMENT PROJET
Danse D’ESPOIR
C.S Malaïka

Cette démarche philanthropique s’est étayée dans un premier temps, par un don en nature composé de près de 400kg de vivres, au bénéfice des élèves de Malaïka, remis de mains de Dorine Mokha, représentant art’gument project, et en suite, 3 jours d’atelier artistique s’en sont suivis avec la participation de 31 élèves sous la direction du donateur, lui-même chorégraphe expérimenté.

ART’GUMENT PROJET
Dorine Mokha
Crédit photo ART mustache

De cette véhémence artistique, la satisfaction était manifeste pour le donateur que pour les bénéficiaires. Qui se sont promis de collaborer à nouveau dans un futur très proche.

Malaika, fut-ce certes la première étape de cette sortie humanitaire de ART’GUMENT Project mais déjà elle apporte espoir et délectation artistique, qu’en dire des suivantes étant donné la portée d’un acte aussi ampathique.

ART’GUMENT PROJET
CS Malaïka
Crédit photo O2studio

Un mini-documentaire sur ce beau Voyage, co-produit avec la maison de production O2 Studios sera mis à la disposition du public dans les jours à venir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*